LA REUNION 2014

. . .

D’une superficie totale de 2512 km2, l’île est bordée par 210 km de côtes, pour l’essentiel inhospitalières, si ce n’est les 25 km de plage de sable blanc corallien et 14 km de sable noir, situées à l’Ouest. Elle n’offre pratiquement pas d’abri naturel pour la navigation, hormis la baie de Saint-Paul. L’île de la Réunion d’une taille de 50 Km de large à 70 km de long, dans l’océan Indien, émerge à plus de 3 070 m d’altitude au Piton des Neiges, un ancien volcan. Heureusement, pour les volcanologues et pour le tourisme, le Piton de la Fournaise (2 631 m), un volcan-bouclier situé au sud-est de l’île, se réveille parfois.
Ces deux volcans reposent sur le plancher océanique du bassin des Mascareignes, à - 4 200 m de profondeur (pour un diamètre moyen à la base de 200 à 240 km). Ainsi, la partie émergée de la Réunion ne représente environ qu’un trentième du volume (600 millions de km3) de l’ensemble (immergé et émergé). De ce fait l’on ne connaît que l’histoire géologique récente de cette île. D’ailleurs, un volcan sous-marin a été découvert à l’est du Piton de la Fournaise. Ce volcanisme dit intraplaque est dû à ce que l’on appelle un point chaud. Ce point chaud est très important puisqu'il serait à l'origine de la formation au Crétacé du plateau basaltique du Deccan. 

La station balnéaire de l’île, Saint Gilles est à La Réunion ce que Saint Tropez est à la métropole. Ce quartier de Saint Paul doit sont statut de grande Mecque du tourisme à plusieurs facteurs : tout d’abord ses plages, les plus belles de l’île. Ensuite son ensoleillement inégalable qui lui confère le plus faible taux de pluviométrie de toute La Réunion. Et enfin, ses nombreux bars et boites de nuit qui permettent aux locaux et aux vacanciers de faire perdurer la fête jusque bien tard dans la nuit. Mais le revers de la médaille est une ville congestionnée par les embouteillages, ainsi qu’une certaine perte de l’identité culturelle créole.

St Pierre   La ville, créée en 1735, présente une large façade maritime qui a été aménagée pour une fréquentation touristique balnéaire et qui abrite un port de 400 places particulièrement attractif pour les activités de plaisance et de pêche hauturière et traditionnelle. Ville animée, le front de mer et le quartier central sont les lieux de prédilection des restaurants, casino, hôtels, boîtes de nuit et piano bars…
Grande Anse est une plage de sable blanc qui se situe entre le piton Grands Bois et les falaises vives à l’est de Grands Bois. C’est la dernière du sud avant que ne commence un linéaire côtier composé essentiellement de falaises qui s’étendent de Petite-Ile à Saint-Rose.

Une grande partie de l’île Bourbon est devenue parc national en 2007, puis les pitons, cirques et remparts ont été à leur tour inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2010.  À la Réunion, la nature semble exploser de tous côtés ! Que l’on soit au bord d’une falaise de lave noire comme du charbon, au pied d’un piton aiguisé et verdoyant, face à une kyrielle de chutes d’eau, perdu dans un cirque sauvage, au bord d’un lagon vert et bleu ou au-dessus de ce fameux volcan.
L’autre richesse de l’île de La Réunion, c’est sa population, forte d’un métissage étonnant venu de tout l’océan Indien : Africains, Indiens, Malgaches, Comoriens et aussi Chinois se sont retrouvés ici pour faire revivre leurs traditions et en créer de nouvelles. On est conquis par les Réunionnais, avec leurs coutumes, leur cuisine épicée, leurs redoutables punchs et leurs accents chantants. Les amoureux de bonne chère apprécieront aussi la richesse culinaire de La Réunion, ses plats à l'ancienne sauvegardés de mère en filles et ses saveurs pas forcément épicées.

.........