SUMATRA 2015

Sumatra est la cinquième plus grande île du monde et la troisième plus grande en Indonésie. La population y est d’à peu près 40 millions. L’île est divisée entre les provinces d’Aceh, Riau, Jambi, Bengkulu et Lampung, et Sumatra Nord, Sud, Est et Ouest. L’île est bordée de l’Océan Indien à l’ouest et de la Malaisie à l’est, et est seulement séparée de la péninsule malaise par le détroit de Malacca. La région mesure environ 425 000 kilomètres carrés. Une chaîne de montagnes volcaniques, Bukit Barisan, s’étend du sud jusqu’à la partie nord-ouest de l’île. Il n’y a que très peu de basses-terres le long de la côte ouest, la plupart des gens vivent donc dans les hautes-terres. La plus haute montagne de l’île est Gunung Kerinci qui culmine à 3 805 m. Sumatra comptent environ 90 volcans, dont 15 sont toujours en activité. La cendre volcanique de cette région est principalement acide, et n’aide pas à améliorer la terre cultivable, à la différence de Java et Bali. Il existe cependant quelques exceptions, comme la région autour de Bukittinggi où la terre est très fertile.

La partie est de Sumatra est clairement différente de l’ouest avec une immense plaine qui s’étend du sud au nord. La moitié de cette région est constituée de marécages, et ne convient pas pour l’agriculture. A l’exception de la région de Medan, qui est de nos jours la plus densément peuplée de Sumatra. Près de Medan se trouve l’immense cratère de Toba formant un lac, qui est également une des principales attractions touristiques. Les îles faisant face à la côte ouest, comme Nias et Mentawai, sont géologiquement plus anciennes que l’île principale de Sumatra.

La population de Sumatra est d’environ 40 millions d’habitants. L’islam a atteint cette île et le reste de l’Asie du sud-est vers al fin du XIIIème siècle, d’abord au niveau de la côte nord-est où l’une des premières villes converties à l’islam fut Samudra. Ce nom fut ensuite donné à l’île toute entière, Samudra veut dire "océan" en sanskrit. A partir du XVIème siècle, cette partie de Sumatra fut nommée Sultanat d’Aceh, une région aujourd’hui connue pour la force de son mouvement indépendantiste et peut-être la région d’Indonésie où l’islam a la position la plus forte. La plus grande partie des habitants de Sumatra actuels descendent des malais, les plus grands groupes ethniques sont les habitants de la province d’Aceh, les Batak, les Minangkabau (voir Bukittinggi), les Gayo et d’autres groupes d’indigènes plus petits. Dans les grandes villes, on trouve également des groupes importants de chinois, d’arabes et d’indiens.